La guerre du golf – Mars 2012

Dépassés par la puissance du jeu moderne, de très nombreux golfs sont menacés d’obsolescence. Pour résister et s’adapter, les parcours d’autrefois doivent repenser leurs défenses, au risque de gâcher leur tracé d’origine et d’y perdre leur âme. Faut-il et peut-on revenir en arrière ? Décryptage d’une polémique mondiale dont l’issue sera déterminante pour l’avenir de notre sport.

Plus encore que son sacre à Augusta en 1997, la victoire de Tiger Woods à l’US Open 2000 restera peut-être l’événement le plus marquant de ces dernières décennies golfiques. Avec ses mises en jeu ahurissantes, le « Tigre » n’a fait qu’une bouchée du links de Pebble Beach, pourtant monstrueux cette semaine-là. Attaquant les drapeaux au fer 9 lorsque ses concurrents sortaient leur fer 4, lui seul pouvait contrôler ses approches sur des greens fermes et hyper rapides. Résultat, une victoire record avec 15 points d’avance sur ses plus proches poursuivants. Face à des adversaires médusés, Tiger jouait tout simplement un autre jeu. Neuf ans après la révélation du détonnant John Daly au PGA Championship 1991, le golf professionnel avait définitivement basculé dans l’ère de la puissance.

JdG74 mars2012 Guerre golf_Page_1  JdG74 mars2012 Guerre golf_Page_2