Les Bunkers : nos meilleurs ennemis – Novembre 2012

Obstacles redoutés des joueurs, les bunkers sont un élément incontournable de l’architecture de golf, tant pour leur valeur esthétique que stratégique. Derrière une grande variété de styles et d’usages, leur principale mission reste inchangée : rendre les parcours plus stimulants et plus amusants. Souvent critiqués pour leur caractère punitif, nos chers pièges de sable méritent d’être redécouverts et célébrés pour leur contribution à la qualité de notre jeu.

Avant même de venir garnir le fond des bunkers, le sable a toujours été la matière première idéale des parcours de golf. Pour commencer, notre jeu est né sur du sable, dans les dunes écossaises. Plus tard, lorsqu’on entreprit de dessiner des tracés à l’intérieur des terres pour les rapprocher des grands bassins de population, on privilégia les sites sablonneux pour leurs vertus agronomiques et structurelles : humidité favorable à la pousse du gazon, drainage parfait et malléabilité propice aux mises en forme souhaitées par l’architecte. Sur un site rocheux ou argileux, il est difficile de construire un bon golf sauf à compenser cette géologie défavorable par l’apport d’importants volumes de sable. Si l’eau est le sang du golf et le gazon sa peau, le sable reste un organe non moins essentiel, à la fois squelette et muscle du parcours. Le sablage régulier de nos terrains est là pour nous le rappeler : c’est un mal nécessaire qui souvent nous irrite mais qui s’avère indispensable à la santé des gazons.

JdG82 nov2012 Bunkers_Page_1  JdG82 nov2012 Bunkers_Page_2