« Touchez pas à l’Old Course ! » – Mars 2013

Fin 2012, le Royal & Ancient a entrepris une série de travaux très contestés à Saint Andrews.
Objectif : durcir le vénérable Old Course en préparation du British Open 2015.
Presque unanimement, la communauté des architectes s’est révoltée contre un programme qualifié de sacrilège en terre sainte du golf. Dans un climat particulièrement tendu, la polémique relance un débat capital sur l’évolution des grands parcours et leur protection en tant que monuments historiques.

Vendredi 23 novembre 2012, coup de tonnerre parmi les amateurs d’architecture : un communiqué de presse du Royal & Ancient annonce que l’Old Course va subir une série « d’améliorations » visant à renforcer ses défenses en vue du British Open 2015. Sur les neuf trous concernés par ces travaux, quatre seront modifiés fin 2012 (c’est chose faite à l’heure où s’écrivent ces lignes) et cinq fin 2013. Contrairement aux années passées, il n’est pas question de rallonger le parcours, celui-ci ayant déjà été poussé hors de ses limites pour l’édition 2010. Plus imaginatif cette fois, le programme prévoit de déplacer des bunkers pour répondre aux frappes surpuissantes des meilleurs joueurs, mais aussi, chose inédite depuis plus d’un siècle, de modifier certains reliefs du terrain, y compris dans des zones aussi sensibles que les greens et les tours de greens.

JdG84 mars2013 Old Course_Page_1 JdG84 mars2013 Old Course_Page_2 JdG84 mars2013 Old Course_Page_3