Castle Stuart : les secrets d’un chef d’oeuvre – Avril 2013

Nouveau joyau des Highlands écossais, castle stuart offre à ses visiteurs une expérience golfique inoubliable, du pur plaisir pour le jeu comme pour les yeux. Grande leçon d’architecture, ce links moderne conçu par des hommes brillants et passionnés propose un savant cocktail de tradition et d’imagination. Une partition parfaite, à la fois puissante et subtile, conçue pour satisfaire tous les golfeurs au-delà de leurs espérances.

La victoire de Luke Donald à l’Open d’Écosse 2011 marqua une étape décisive dans l’ascension du champion anglais vers le sommet du golf mondial. Pourtant la vraie révélation du tournoi fut incontestablement le parcours. Après plusieurs années à Loch Lomond, le Scottish revenait enfin en bord de mer, sur un site tout neuf (inauguré en 2009), Castle Stuart, un links en apparence facile aux fairways larges comme des terrains de football. Dès les premières parties d’entraînement, une rumeur inhabituelle vantait un tracé exceptionnel. Ron Whitten, grand critique d’architecture américain déclarait qu’il était « le parcours le mieux conçu et le mieux réalisé » qu’il ait jamais vu. Du côté des joueurs, un Phil Mickelson enthousiaste exhortait tout aspirant architecte à découvrir d’urgence ce links exemplaire. Dans un pays où l’on joue au golf depuis des centaines d’années, un parcours vieux d’à peine deux ans avait réussi l’exploit de se hisser parmi ses prestigieux aînés. Certains spécialistes affirmaient même qu’il les avait crânement dépassés.

JdG85 avril2013 Castle Stuart_Page_1 JdG85 avril2013 Castle Stuart_Page_2 JdG85 avril2013 Castle Stuart_Page_3